17 juil. 2008

J'ai testé un restaurant 3 étoiles au Michelin



Le restaurant Pierre Gagnaire

Un peu stressée en arrivant: ambiance cosy, calme, fleurs blanches et bougies.

TOUT le personnel vient vers vous pour vous saluer, presque l'impression d'être une princesse!!

Etant bien habillée (effort pour l'occasion: robe bijou noire, escarpins vernis et pochette assortie) on sourit, on penche un peu la tête (j'ai l'impression que ça fait chic), on ne parle pas trop fort. On nous installe, je suis très impressionnée et n'arrête toujours pas de sourire, à tout le monde.

Premier embarras: je pose mon bb sac sur la table. Un serveur arrive très rapidement et m'apporte un mini siège pour la poser. Oups! Pas sûre d'être très à l'aise... je fais un effort pour me tenir droite, toujours parler doucement et fais mine d'être TRES intéressée par toutes les explications du serveur, sur le déroulé du dîner.

Commande de l'apéritif, tout se passe bien, je commence à prendre mes marques.

Arrive la carte: évidemment, sur la mienne, il n'y a pas les prix (précision inutile mais c'est tellement chic). Très longue liste de plats ultra sophisitiqués. En fait on choisi un thème, qui est composé de plusieurs plats.

Fatiguée de tout lire en détail, je regarde le nom des thèmes pour faire mon choix.

Pour moi ce sera, 'Oreillers d'Herbes' en entrée et 'Méditerranée' pour la suite.

Les mises en bouche arrivent (je ne sais pas ce que je mange, mais c'est super joli), et là HUGE catastrophe, je tâche la nappe avec le sorbet betterave-framboise (genre couleur qui se voit à des kms!!).

Ultra gênée, je tente un camouflage, mais le serveur débarrasse, et là c'est juste très moche, j'ai trop honte d'être aussi maladroite, je regarde les autres tables et apparemment, je suis la seule à qui ça arrive.

Mais c'est un endroit luxueux, qui fait tout pour qu'on passe un moment privilégié. Un serveur me sourit et pose vite une serviette sur la nappe. Ouf, sauvée et moins morte de honte, on peut finir son apéritif et continuer le repas comme une Grande Dame!

Troisième embarras: J'ai choisi 'Oreiller d'Herbes'...j'aurai du m'en douter, tout est parsemé...'d'herbes' très différentes.

Du coup, angoisse absolue: j'aurais des trucs coincés entre les dents, et personne ne me dira rien parce que tout le monde est trop poli! Je survis... je déguste, c'est très original. Les serveurs viennent à tour de rôles, nous expliquer, les plats, les saveurs,...

J'ai l'impression que c'est une pièce de théâtre où chacun connaît son texte par coeur...un autre monde! Ils sont adorables (bien sûr, c'est normal, mais moi j'ai l'impression que je vis dans un autre monde à ce moment là).

Enfin, les dégustations continuent, tout se termine finalement bien. On s'habitue très rapidement...

Je ne sais même plus combien de plats j'ai goûté (ni combien de verres j'ai bu)!

Les desserts sont exquis et tellement élaborés, ça me donne presque envie de faire la cuisine, m'acheter un livre de recettes et .... euh non, là c'est trop!

Et il y a encore les mignardises, les chocolat et même sur le point de passer la porte de sortie, on nous sert un thé: avec préparation à la japonaise juste devant nous!


Enfin dehors, je ne marche plus très droit, le rêve est fini, et je me dis déjà que ça va être Soupe Sveltesse pour les 15 prochains repas!!!

4 commentaires:

Betty B. a dit…

Mdr!
Sympa ton repas! J'imagine trop ta tête quand tu as renversé le sorbet!
T'as même pas pu choisir ton plat au nombre de calories! Qué pasa muchacha comme dirait Vincent!?!?
T'as un peu fait ta pretty woman en gros...
A essayer...

Anonyme a dit…

C'est fantastique ! Tu t'en souviendras toute ta vie ! Comme celle là d'ailleurs : c'est une histoire du même métal, avec mon homme qui se faisait une joie de m'inviter dans un établissement relais & château tout plein d'étoiles, avec tout le tralala, je crois même que pour l'occase j'avais été chez le capilliculteur, ou presque. Bref, c'était presque plus jouissif avant que pendant, parce que tout le repas durant, mon homme a été malade (avec course vers les toilettes, luxueuses, mais bon, quand même) et j'ai été torturée toute la soirée : se montrer compatissante ou savourer égoïstement ?
J'ai savouré.

miss.behave a dit…

ça donne envie ta description! Et tu te rappelles le montant de l'addition, si ce n'est pas indiscret? ;-)
xoxo

Shaminista a dit…

Miss Behave, t'imagines bien qu'ils sont tellement discrets que non je n'ai pas vu la facture (et je n'ai pas cherché à savoir non plus. Un diner au prix d'un IT bag, quelle violence!!!